La grossesse et les addictions

En moyenne, en début de grossesse, un quart des femmes est fumeuse et une femme sur vingt souffre d’alcoolisme. En cause, un manque de connaissances sur les effets délétères des addictions maternelles pour l’enfant à naître, mais aussi une méconnaissance des moyens d’agir, comme la prise de produits de substitution.
 

Dossier "Grossesse et Addictions"
en 6 idées clés

 

Les produits de substitution sont un outil efficace d'aide au sevrage

Les substituts nicotiniques peuvent contribuer efficacement au sevrage tabagique, y compris après la naissance, durant l'allaitement. La mesure du CO mise en place dans certaines maternités permet d'ailleurs de doser les patchs tabagiques de manière fine. Il existe en France quelque 340 maternités adhérant à la Charte Maternité sans tabac, ainsi qu'une Association Nationale des Sages-Femmes Tabacologues Françaises.
Un traitement de substitution peut aussi être proposé à une femme dépendante aux opiacés durant et après la grossesse ; deux médicaments ont obtenu une autorisation de mise sur le marché, la Méthadone et le Subutex®.
 

Conseil

Les produits de substitution sont un outil efficace d'aide à l'arrêt. Dans certains cas en outre, l'amélioration est immédiate. Ainsi, pour le tabagisme, l'air expiré redevient sain dès 24 heures d'arrêt !

La dépendance à l'alcool est taboue et ses effets, mal connus

L'alcoolisme est la première cause de handicap mental à la naissance. Or les risques liés à sa consommation sont mal connus. Ainsi, d'après l'INPES (Institut national de prévention et d'éducation pour la santé) 25% des Français seulement savent qu'ils existent dès le premier verre d'alcool bu par la mère et 60% pensent qu'une consommation occasionnelle ne présente pas de risque. 
On sait aujourd'hui que les troubles sont d'autant plus sévères que la consommation d'alcool est fréquente, importante et précoce au cours de la grossesse.
 

Conseil

Une relation dose d'alcool/effet a bien été observée, mais il reste impossible de ne pas définir une dose non dangereuse pour tous les fœtus. La prudence recommande donc l'abstinence pendant la grossesse.

Plus ou moins fréquentes, les addictions sont toutes risquées

Très répandus, tabagisme et alcoolisme éclipsent parfois l'addiction à d'autres substances (comme le cannabis ou les produits médicamenteux tels que les anxiolytiques ou les psychotropes) ou de type comportemental : conduites alimentaires, hyperactivité physique, jeu pathologique, achats compulsifs… Dans tous les cas, les conséquences sur le fœtus et l'enfant peuvent être tragiques : mauvaise adaptation respiratoire (tabagisme), fausse couche (boulimie), ralentissement du rythme fœtal et syndrome de sevrage à la naissance (benzodiazépines), fausse couche voire mort fœtale (cocaïne) et en général, hypotrophie et prématurité.
Pendant la grossesse, le tabagisme de la mère multiplie par deux les risques de grossesse extra-utérine et de naissance prématurée, et par trois le taux d'avortement spontané. A long terme, il accroît les risques pour l'enfant de développer un cancer à l'âge adulte ; quant à la consommation de cannabis par la mère durant la grossesse, elle peut se traduire, chez l'enfant en âge scolaire, par des difficultés d'apprentissage, de l'hyperactivité et un comportement déséquilibré.
 

Conseil

La dépendance a une composante comportementale. S'interroger sur son mode de vie aide à préparer à l'arrêt.

La prévention est efficace, surtout lorsqu'elle est multidisciplinaire

La prise en charge doit intervenir le plus en amont possible et être, si possible, multidisciplinaire. Sages-femmes et gynécologues sont bien placés pour dépister les addictions au plus tôt et orienter la patiente vers un addictologue ou un tabacologue. Certains lieux – maternités sans tabac – et certains professionnels sont aussi spécialisés dans le soutien aux personnes dépendantes. Un accompagnement social et psychologique est parfois nécessaire.
 

Conseil

L'accompagnement est d'autant plus efficace qu'il est précoce et multidisciplinaire, mêlant les volets médical, social et psychologique.

Très répandue, la dépendance concerne de nombreuses femmes enceintes

Les femmes sont de plus en plus concernées par toutes les formes de dépendance. Ainsi, selon l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) et Tabac Info Service, la proportion de fumeuses régulières est passée de 10% dans les années 60 à 22% actuellement. Pis : plus de 25% des femmes fument en début de grossesse, 70% d'entre elles continuent de fumer durant la grossesse et la moitié des abstinentes reprend après la naissance de l'enfant ! Quant à l'alcoolisme, il touche une future mère sur vingt.
 

Conseil

Il est possible de détecter une addiction en répondant à quelques questions simples : nature des produits consommés ; quantité, circonstances et fréquence de la consommation ; bénéfices et inconvénients attribués à cet usage.

L'allaitement et le tabagisme sont conciliables

Contrairement à une idée reçue, les avantages de l'allaitement l'emportent de loin sur les effets négatifs de substances telles que le tabac. En effet, le lait maternel possède des qualités nutritionnelles et digestives, et protège le bébé contre les infections. 
Mieux vaut que la mère fume tout de suite après la tétée et attende au moins deux heures avant de redonner le sein, afin que le taux de nicotine dans le lait soit le plus bas possible. En outre, il est conseillé de fumer loin du bébé, d'inhaler le moins possible, de bien aérer la maison et bien sûr, de diminuer au maximum le nombre de cigarettes. 
Les produits de substitution sont eux aussi conciliables avec l'allaitement. Il est recommandé d'utiliser des gommes et de les mâcher juste après la tétée pour qu'il n'y ait plus de nicotine dans le lait au moment de la tétée suivante.
 

Conseil

Quelle que soit la situation de la mère, l'allaitement est souhaitable s'il est désiré, en respectant quelques principes simples (fumer loin des tétées, par exemple).

Pour aller plus loin

Brochure "Alcool et grossesse"

Explications des effets néfastes de l’alcool sur le développement du foetus

Brochure "Grossesse et Addictions"

Tout savoir sur la grossesse et les addictions

Brochure "Tabac et grossesse"

Explications des effets indésirables du tabac sur la grossesse