Belgique : Programme psychosocial pour les femmes enceintes vulnérables

En Belgique, en 2017, la sage-femme Katrien Beeckman a reçu le Prix de Maïeutique, d’un montant de
8 000 euros, pour son projet d'étude prospective observationnelle permettant d'évaluer, chez les patientes socialement défavorisées, les effets d’un programme de soutien psycho-social rajouté au trajet de soins préexistant.   

katrien-beeckman.jpg

Ce programme spécifique consiste en 4 visites supplémentaires : chez la sage-femme et l’infirmières sociale de Kind en Gezin, ainsi qu'une visite à domicile. Le soutien psycho-social additionnel assure une position centrale pour la patiente avec une attention particulière pour la dyade mère-enfant. Cette approche constitue une tentative pour minimiser les obstacles entre la patiente et les soins disponibles. Les patientes reçoivent une information personnalisée dans le but de favoriser un trajet de soins optimal tout en réduisant le stress perçu. De plus, un soutien pour les tâches administratives associées est également proposé.